BRONCHITE CHRONIQUE, BPCO: QUE FAIRE?

Publié le par docteur mailler

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), est un groupe de maladies chroniques d'origine respiratoire qui peut avoir un retentissement systèmique.

 

En France, la BPCO concerne 3 à 4 millions de personnes, soit 6 à 8% de la population adulte. La BPCO est la 3eme cause de mortalité en France.

 

Au niveau respiratoire, la BPCO est caractérisée par une obstruction lente et progressive des voies aeriennes et des poumons, avec une distension permanente des alvéoles pulmonaires et destruction des parois alvéolaires.

 

Il s'agit principalement de la bronchite chronique et de l'emphysème.

 

La cause principale de cette maladie est le TABAC!

 

Il est rare qu'un patient souffre d'emphysème pur ou de bronchite chronique pure, c'est pour cette raison que le terme de BPCO est apparu.

 

Diagnostic

Les EFR (explorations fonctionnelles respiratoires) objectivent la diminution non réversible des débits expiratoires et inspiratoires (dans une moindre mesure)

 

Évolution et complications

La plus fréquente parmi les complications de la BPCO est l'insuffisance respiratoire.

Il peut également se produire des complications neurologiques, cardiovasculaires (cardiopathies ischémiques, insuffisance cardiaque), métaboliques (diabète, syndrôme métabolique), osseuse (ostéoporose), psychiatrique (dépression) ou musculaires (myosites...).

 

Prise en charge

Réadaptation à l'effort

Kinésithérapie respiratoire

Oxygénothérapie si hypoxémie diurne

Arret du tabac

Prévention d'une exposition respiratoire aux polluants (bois de chauffage, profession...)

Vaccin antigrippal, anti pneumocoque

 

- - - - - - - - -- - - - -- - - -

Dans les BPCO de stade 1, on aura recours au:

Bronchodilatateur de courte durée d'action : ventoline, Aéromir,Bricanyl, Salbutamol...

à la demande.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour les BPCO Modérées :

Des Beta 2 inhalés à longues durées d'actions (composante Respiratoire)

exemple: oxeol, Foradil, Onbrez, Oslif , serevent

OU des Anticholcholinergiques de longue durée d'action (composante TOUX)

exemple: Seebri 1/j (Attention au glaucomes et aux angores instables) – Spiriva

-- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour les BPCO Sévères:

On peut prsecrire les Béta2 et les anticholinergiques ( Bronchodual) ou ( Spiriva + Onbrez par exemple)

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Pour les BPCO trés sévéres :

On peut essayer d'y ajouter les Corticoïdes Inhalés, en se disant qu'il y a une forte composante "exacerbation de la BPCO" à ce stade.

Exemple: Miflasone, Pulmicort, Flixotide, Becotide, Qvar

 

En Exacerbation Aigue, il ne faut pas avoir la main lourde sur les antibiotiques, préférer l'amoxicilline, ou les macolides et des cures de corticoïdes courtes type prednisolone 20 mg/j sur 5 jours.

 

Les critères d'hospitalisation sont une saturation O2 inférieure à 90; un pouls supérieur à 110 et une pression artérielle systolique inferieure à 90 mmHG.

 

Commenter cet article