QUELLE SEXUALITE APRES UN CANCER DE LA PROSTATE ?

Publié le par docteur mailler

 QUELLE SEXUALITE APRES UN CANCER DE LA PROSTATE ?

La dysfonction érectile est différente en fonction du mode de prise en charge du cancer de la prostate. Elle sera comprise entre 14 et 90 % pour la chirurgie, de 75% pour la curithérapie.

25% des patients ont une sexualité active à 5 ans d’une radiothérapie, par contre entre 60 et 75% des patients restent « actifs » après une thérapie par ultrason.

Les symptômes ressentis après la prise en charge d’un cancer de prostate, outre la dysfonction érectile sont également : l’anorgasmie, la diminution de la qualité de l’orgasme, la sensation de douleur au moment de l’orgasme, l’émission d’urine pendant l’orgasme (climacturie)…ces symptômes s’améliorent dans le temps.

On assiste également à une rétraction de la taille du pénis par dystonie neurovégétative mais aussi altération tissulaire.

Tous les traitements proposés impactent négativement sur la fertilité.

Ne pas oublier que si dans les suites d’un cancer, un traitement par blocage hormonal de privation androgénique, on assistera aux effets secondaires de ce blocage : diminution de la libido, diminution de la taille de la verge, gynécomastie, raréfaction de l’éjaculat, diminution de la qualité de l’orgasme… Si il est possible, un traitement de privation androgénique « intermittent » est possible, pour limiter au mieux les effets secondaires.

TRAITEMENT

Médicaments : Inhibiteurs de la phosphidiesterase : Viagra, Lévitra, Cialis, Spedra…

Implants péniens d’érection

Testostérone : en injection, si le cancer nous le permet.

Education, L’accompagnement.

Vaccum.

Penser à la procréation médicalement assistée, à la conservation des spermatozoïde en cas de désir d’enfants

Publié dans urologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :