DHEA

Publié le par docteur mailler

DHEA


La dé-hydro-épiandrostérone (DHA ou DHEA) ou prastérone, est un androgène réputé pour ses effets antivieillissement.

Il s'agit d'une hormone surrénalienne. Normalement présente dans l'organisme.

Son taux tend à décroître avec l'âge.

L'efficacité de la DHEA reste controversée.

La DHEA améliorerait des propriétés mécaniques de la peau et la densité osseuse chez les femmes de plus de 70 ans.

Une amélioration de la libido a été également constatée.

La DHEA n'est actuellement pas en vente libre en France.

La médecine Anti-Age la conseille quand deux critères sont présents:
- Niveau sanguin faible (inférieur à 150 microgr/dl)
- Signes cliniques indicateurs de faible taux sanguin de DHEA-S (asthénie, diminution libido, perte force musculaire…)


Mais attention, les effets à long terme d'une supplémentation en DHEA (50 mg par jour par exemple) sont inconnus.

À la lumière des connaissances actuelles, il serait préférable de n'entreprendre un traitement prolongé qu'avec une vérification régulière des taux sanguins de cholestérol et de stéroïdes, de la tolérance au glucose, et de la possible apparition de cellules cancéreuses (Taux de PSA...).

Une augmentation du risque de cancers hormonodépendants (sein, prostate, par exemple) est possible.

Les doses prescrites varient entre 25 et 50 mg par jour chez les femmes et 75 mg chez l'homme. Concrètement, il est habituel de prescrire 25 mg par jour en premier lieu, de vérifier le taux de DHEAS-S au niveau sanguin au bout de 3 semaines.

La DHEA ne doit pas être donnée aux enfants, aux adolescents, aux femmes enceintes ou allaitantes, aux hommes souffrant d'hypertrophie bénigne de la prostate ou de cancer de prostate , en cas de cancer du sein ou des ovaires.


Dans l'état actuel des choses, le rapport bénéfice -risque est encore inconnu et la DHEA est donc par là sans indication concrète dans la prévention des effets du vieillissement.

Commenter cet article