GAMMAPATHIE MONOCLONALE

Publié le par docteur mailler

GAMMAPATHIE MONOCLONALE

CONDUITE A TENIR

DEVANT

UN PIC MONOCLONAL

Une immunoglobuline monoclonale est produite par un même clone de lymphocytes B (plasmocytes).

On note sur l'électrophorèse des protéines sériques un pic aigu à base étroite , symétrique et homogène dans la région des gamma-globulines qui survient après 50 ans et augmentant avec l'âge (très banal après 85 ans).

La prescription de l'électrophorèse doit donc être limitée :

  • aux hépatopathies

  • aux néphropathies

  • aux augmentations de vs sans syndrôme inflammatoire

  • aux anémies inexpliquées

  • aux suspicions de déficit immunitaire

  • aux bilans de pathologies lymphoïdes ou auto-immunes.

;

La découverte d'un pic monoclonal fortuite chez une personne bien portante ne doit pas inquiéter, il s'agit le plus souvent d'une gammapathie monoclonale de signification indéterminée dont le risque d'évolution vers une hémopathie maligne est relativement faible (de l'ordre de 1%).

L'immunoélectrophorèse identifie l'Ig monoclonale. Le pic est souvent Ig G (70%), des Ig A (15%) ou Ig M (15%).


Il peut s'agir:

  • de gammapathies monoclonales de signification indéterminée (60%)

  • de pathologies malignes: myélomes multiples symptomatiques ou non, maladie de waldenstrom, LLC, Lymphomes, amylose (30%)

  • d'une immunoglobuline monoclonales associée à une autre pathologie: infections virales, maladie auto-immune, reconstitution immunitaire post-greffe, hépathopathies

Le bilan a demander est:

NFS VS LDH Créatininémie Calcémie Albuminémie

Protéinurie des 24 h avec immunofixation (recherche de protéine de Bence Jones)

Dosage pondéral des immunoglobulines

Radiographie du squelette complet (géodes? Déminéralisation?)

Scanner Thoraco-Abdominal (si IgM)

Il faut faire appel à l'hématologue avec +- réalisation d'un myélogramme:


1- En cas de retentissement clinique : altération de l'état général, douleurs osseuses, fractures pathologiques, tassements vertébraux, lacune osseuse à l'emporte-pièce, anémie, hypercalcémie supérieure à 12 mg/dl, adénopathies périphériques, hépato-splénomégalie, insuffisance rénale ou protéinurie.

2- En cas de pic non IgG

3- Si le pic est supérieur à 20 g/l

4- Si l'âge du patient est inférieur à 60 ans.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :