CONJONCTIVITE ALLERGIQUE

Publié le par docteur mailler

papilles conjonctivales
papilles conjonctivales

L' ALLERGIE OCULAIRE

CLINIQUE:

Prurit

Recherche d'un terrain atopique

Recherche d'une périodicité particulière

Recherche d'une hyperhémie conjonctivale, d'un chémosis, d'un larmoiement, de papilles conjonctivales, d'un eczéma péri-oculaire.

DIAGNOSTICS:

CONJONCTIVITE SAISONNIERE

Fréquente

avec Rhinite associée

Origine: pollens (printemps + été)

CONJONCTIVITE ALLERGIQUE PERANNUELLE

allergie chronique aux acariens, aux phanères d'animaux, aux moisissures...

KERATOCONJONCTIVITE VERNALE

Complications possibles d'altération sévère de la surface oculaire (Cornée)

Jeune enfant – disparition à la puberté

KERATOCONJONCTIVITE ATOPIQUE

Chez l'adulte

localisation oculaire de la dermite atopique

Complications possibles de la surface oculaire

ECZEMA PALPEBRAL

Allergie de contact des paupières.

Traitement: Eviction de l'allergène/ dexéryl/ dermocorticoîde de faible puissance

PARACLINIQUE

Bilan allergologique

Trophatop / Phadiatop

TRAITEMENT

Eviction des allergènes

Lavages oculaires au sérum physiologique

Larmes artificielles

Port de lunettes de soleil

Collyre antiallergique non cortisonique antidégranulant mastocytaire:

Cromabak/ Cromoptic/ Opticron/Naabak

Collyre antiallergique non cortisonique Anti Histaminique H1 :

Levophta pour les épisodes aigues

Collyre antiallergique non cortisonique à action mixte:

Allergodil/ Monoketo

Antihistaminique per os (si rhinite associée)

Desloratadine/Bilaska/Mizollen/Cétirizine/Wystamm

En deuxième intention

Collyre Corticoïde sur une courte période (risque iatrogène):

DexaFree

chémosis

chémosis

Publié dans ophtalmologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :