ACNE JUVENILE et ACNE DE LA FEMME ADULTE

Publié le par docteur mailler

La prise en charge doit être précoce afin d'éviter les cicatrices définitives. Le retentissement psychosocial doit être pris en compte.

 

Avoir recours au dermatologue : En cas d'acné sévère / En cas d'intolérances aux traitements / En cas d'absence de réponse après 2 mois de traitement par antibiotique per os / En cas de rechute après un traitement par antibiotique per os / En cas d'acné chez un sujet prépubère / En cas de signes d'hyperandrogénie (bilan hormonal à réaliser) , d’hirsutisme , de troubles des règles...

Rechercher la prise de médicaments favorisants : corticothérapie / anabolisants / antiépileptiques  /antidépresseurs….

Le bilan hormonal à réaliser si besoin :  testostérone totale / delta 4 androstènedione / DHEA / 17 OH progestérone / Cortisol libre urinaire / LH

Recherche d’un syndrôme des ovaires polykystiques à l’échographie.

 

CONSEILS DE BASE

Se nettoyer la peau avec un syndet (pain ou liquide sans savon)

Crème hydratante le matin – Protection solaire l'été

Arrêt du tabac (Facteur aggravant)

Aucun régime alimentaire spécifique

 

LES TRAITEMENTS LOCAUX

A utiliser en cas d'acné minime. Ils sont prescrits pendant 5 à 6 mois puis on les relaie avec des crèmes à base d'acide de fruit (Effaclar, Sebium AK).

LES RETINOIDES

exemple: Roaccutane gel, Effederm...

Evitent la formation de bouchons cornés, favorisent l'expulsion des comédons et des microkystes, et accèlerent la régression des papules et des pustules.

Ne pas prescrire chez les femmes enceintes.

 

LES ANTIBIOTIQUES

exemple: Eryacne, Eryfluid, Erythrogel, Dalacine T...

Ne pas prescrire d'antibiotiques locaux seuls, par risque de résistance.

Ne pas prescrire avec un antibiotique per os.

Prescription sur 4 semaines maximum

En association avec le Peroxyde de benzoyle ou un rétinoïde local

Réduisent le nombre de propionibactérium acnes au sein du follicule pilo-sébacé et possèdent une activité anti-inflammatoire.

 

LE PEROXYDE DE BENZOYLE

exemples: Cutacnyl –Effacne – Brevoxyl – Ecclaran – Pannogel - Panoxyl...

Kératolytique, sébostatique, minore la prolifération du propiobacterium acnes

Attention : décolore les vêtements !

 

L'ACIDE AZELAIQUE

Antibactérien et Kératolytique

 

TRAITEMENT PER OS

A utiliser en cas d'acné modéré ou sévère (isotrétinoïne)

 

LES ANTIBIOTIQUES

exemples: Doxy 500, Ery...

Ne jamais prescrire plus de 5 mois

Prescription avec un traitement local de rétinoïdes ou de peroxyde de benzoyle

En cas d'acné modéré: doxycycline (ou erythromycine)

Les cyclines à dose faible ont une action anti-inflammatoire directe et agissent sur proponiobactérium acnes. Proposer une photoprotection (photsensibilisation).

Ne pas prescrire de cycline chez la femme enceinte ou allaitante.

Ne pas prescrire de cyclines avec les rétinoïdes systémiques, les AVK, les sels de fer, de zinc, l'érythromycine, les topiques digestifs, l'ergot de seigle, la mizolastine et les agonistes dopaminergiques.

 

LE GLUCONATE DE ZINC

exemple: Rubozinc, effizinc...

Action anti-inflammatoire.

Ne pas prescrire avec les cyclines, les fluoroquinolones et les aliments riches en phytique (maïs, soja, pain complet...)

A prescrire sur 6 à 8 mois.

 

L'ISOTRETINOINE - exemples: Roaccutane, Curacné...

Inhibe la sécrétion sébacée, atténue l'inflammation, s'oppose à l'hyperkératinisation et favorise l'expulsion des comédons.

A noter ses effets tératogènes, de dessèchement cutanéomuqueux, de poussée acnéique dans le premier mois d'utilisation, de douleurs musculaires et articulaires, d'élévation des lipides, des transaminases et de la phosphatase alcaline (à contrôler avant le traitement puis à 1 mois puis tous les 3 mois), ses effets dépressifs ou ses effets sur le comportement...

Ne pas prescrire en cas de grossesse, d'allaitement, d'hyperlipémie, d'hypervitaminose A.

En raison du risque tératogène important, une contraception efficace et régulière doit être prescrite chez la femme en âge de procréer. Un accord de soins et de contraception doit être signé. Débuter le traitement après 1 mois de contraception. Prescrire le traitement pour 1 mois. Faire un test de grossesse 3 semaines après le dernier rapport non protégé, et 3 jours avant la première prescription. Débuter le traitement dans les 7 jours qui suivent le test de grossesse.

En cours de traitement un test de grossesse doit être fait chaque mois.

Toute prescription doit comporter la date de réalisation du test de grossesse et la mention " contraception efficace en cours".

Un dernier test de grossesse est fait 5 semaines après l'arrêt du traitement. La contraception efficace doit être maintenue.

Le formulaire d'accord, la brochure d'information, le tableau de suivi est téléchargeable sur www.affsaps.fr

 

QUELLE CONTRACEPTION CHOISIR

La contraception peut favoriser ou améliorer l'acné. Dans le contexte actuel, chez une patiente acnéique souhaitant ou nécessitant une contraception hormonale, les pilules de 2ème génération contenant du lévonorgestrel (Minidril) peuvent être proposées, le relais par une 3eme ou une 4ème génération est envisagé si l'acné demeure mal contrôlée après un an

QUID DE DIANE 35 ?

L’efficacité est modérée. Le risque thromboembolique n’est pas négligeable. Il existe d’autres traitements de l’acné.

Chez une femme gênée par une acné, et quand une contraception orale est souhaitée, une association à base d'éthinylestradiol + lévonorgestrel (Minidril° ou autre) est un choix plus raisonnable.

Publié dans dermatologie

Commenter cet article

Angeline 21/03/2017 14:31

j'aime me promener ici. un bel univers.