LA TROPONINE dans l'INFARCTUS du Myocarde

Publié le par docteur mailler

Le dosage de la Troponine I et T présentent des isoformes spécifiques du myocarde (muscle cardiaque).

 

Leur dosage en urgence permet maintenant de diagnostiquer des infarctus du myocarde  même à ECG normal (IDM sans onde Q, micronécroses ou phase précoce).

 

Elles sont détectables dans le sang 4 à 8 heures après la nécrose avec un pic vers la 24 ème heure et présentent des taux significatifs pendant 10 jours.

Toute élévation de la Troponine dans un contexte d'ischémie myocardique, voire de douleur thoracique atypique, doit être considérée comme un infarctus du myocarde!

Troponine élevée ne signifie pas toujours coronaropathie. L'élévation de troponine est fréquente dans des situations extracardiaques et dans les services d'urgence, la troponine est souvent dosée chez des patients qui ont une faible probabilité de syndrome coronaire aigu. Cardiologues et urgentistes sont de plus en plus souvent confrontés à des troponines positives difficiles à interpréter.


TROPONINE Ic : < 60 ng/l 
C'est le marqueur idéal de l'IDM car
- Précoce : 6 heures et il reste élevée 5 à 9 jours aprés 
-Spécificité cardiaque à 100 % même en cas de lésions musculaires ou rénales associées
Si la douleur thoracique a été ressentie il y a plus de 6 heures: exclusion d'un syndrome coronarien.

TROPONINE Ic  : < 60 ng/l 
Un deuxième dosage est réalisé 3 Heures plus tard si la douleurs thoraciques a été ressenties il y a moins de 6 h.
Si le taux reste inférieur à 60 ng/l: exclusion d'un syndrôme coronarien 
Si le taux devient supérieur à 60 ng/l, il faut évoquer un diagnostic differentiel.
Si le taux augmente à + de 50% à la 3ème heure: il y a une forte probabilité d'une nécrose myocardiaque 


TROPONINE Ic: > 126 ng/l 
Très forte probabilité d'une nécrose myocardique 

Publié dans cardiologie

Commenter cet article