NOUVEAU VACCIN: LE GARDASIL9 / Protection des cancers du col utérin

Publié le par docteur mailler

La vaccination anti-HPV : Gardasil 9® 
 

Le  vaccin Gardasil 9® contient cinq génotypes de plus d’HPV (Papilloma virus humain) à haut risque par rapport à Gardasil®, soit les types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52, 58 .


Il est préconisé chez  les jeunes filles non vaccinées antérieurement selon un schéma à 2 doses pour celles âgées entre 9 et 14 ans et à 3 doses pour celles ayant entre 15 à 19 ans.


 Pour les hommes ayant des relations avec les hommes, la vaccination devrait également être initiée par Gardasil 9® jusqu’à l’âge de 26 ans selon un schéma à 3 doses.

Les personnes immunodéprimées sont aussi concernées et devraient être vaccinées via ce nouveau vaccin.


Pour les personnes ayant déjà débuté la vaccination via Gardasil® ou Cervarix®, cette vaccination doit être poursuivie avec le même vaccin. De même pour ceux qui ont déjà reçu un schéma complet, il ne paraît pas nécessaire de revacciner avec Gardasil 9®. 

 

Les vaccins Gardasil® et Cervarix® protègent contre les génotypes responsables de 70% des cas de cancers du col de l’utérus et 50% des lésions malpighiennes intra-épithéliales de haut grade. 
Les génotypes additionnels HPV 31, 33, 45, 52 et 58 inclus dans Gardasil 9® causeraient près de 15% à 20% des cancers du col et 30% à 40% des lésions précancéreuses.


Par conséquent, ce nouveau vaccin offrirait une protection contre environ 90% des cancers du col de l’utérus, 80% des lésions malpighiennes intra-épithéliales de haut grade.


Les données sur la tolérance du vaccin recueillies au cours de son développement et de son utilisation mettent en évidence un profil de sécurité satisfaisant à l'exception de réactions locales qui surviendraient à une fréquence en peu plus élevée qu'avec le Gardasil.


Gardasil 9® présente un intérêt limité pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes compte tenu du faible impact supplémentaire attendu sur les lésions anales. 

 

Commenter cet article