MORPHINIQUES

Publié le par docteurmailler

MORPHINIQUES



MOPHINE A LIBERATION PROLONGEE


- 2 prises par jour ( libération sur 12 h )


- Prescription pour 28 jours sur ordonnance sécurisée ( en toutes lettres ), pour 7

   jours en voie injectable


- Augmenter les doses toutes les 24 h de 30 à 50 % si pas d'antalgie


- Association d'un traitement contre la constipation


- débuter à 0,5 voire 1 mg / kg / j


- exemple :Moscontin ( 10 - 30 - 60 - 100 - 200 mg )

Skénan ( 10 - 30 - 60 - 100 -200 mg )



MORPHINE A ACTION IMMEDIATE


- A prendre entre le Skénan ou le Moscontin


- Prescription pour 14 jours sur ordonnance sécurisée ( en toutes lettres )


                                       - " Connaissant la prescription du ...., je prescrit pour 14 j du ....."

                             - exemple: Sevredol 10 et 20 mg : ampoules buvables


FENTANYL

Avantage: moins de constipation, moins de somnolence.

Durogésic : en cas de douleurs chroniques d'origine cancéreuse

Acticq: en cas d'accès douloureux paroxystique – applicateur buccal -


Si on utilise plus de 4 x par jour de l'Acticq , il faut augmenter le Durogésic de 30 à 50 %.

Durogésic : 12/25/50/75/100 µg/h (100 = 270 mg de morphine par jour)

Acticq : 200/400/600/800/1200/1600

Commencer par Acticq 200: 1 ou 2 batonnets si besoin – augmenter si besoin la dose -



D'autres Morphiniques peuvent être utilisés: Oramorph, Kapanol, Morphine aguttant, Sophidone, Oxycontin, Oxynorme, Eubine. CF Vidal pour leur utilisation.



Effets Indésirables:

Hallucinations, troubles cognitifs, nausées, myoclonies, constipation....


Contre-indications:

Insuffisance respiratoire décompensée

Insuffisance hépatocellulaire

Elles ne sont pas un obstacle à la prescription.




UTILISATION CHEZ UN ADULTE CANCEREUX


La voie orale est à privilégier.


2 mécanismes douloureux:

L'excès de nociception répondant aux morphiniques.

La douleur neuropatique: douleur permanente à type de brulure , de décharge électrique, de fourmillements répondant à certains anti-dépresseurs , anti-épileptiques.


Le recours aux morphiniques est conseillé:

Après échec des antalgiques de niveau 2 ou d'emblée en cas de douleurs sévères.


Le traitement interdoses (doses secours) doit être systèmatiquement prescrit.


Une rotation entre les opïoides est possible en cas d'effets indésirables rebelles ( ou en cas de résistance aux opioïdes).

Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :