Texte Libre

En essayant continuellement, on finit par réussir.
Donc, plus ça rate, plus on a de chances que ça marche.
(Pensée shadock)


Un médecin, c'est quelqu'un qui verse des drogues qu'il connaît peu dans un corps qu'il connaît moins - Voltaire

Recherche

Texte Libre

a href="http://www.wikio.fr/blogs/top/sante">Wikio - Top des blogs - Sante

Articles Récents

Pages

Lien

8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 18:12
La thrombopénie est définie par le nombre de plaquettes
inférieur à 150 000 par mm3.


Les thrombopénies aigues et sévères sont urgentes.
Elles sont brutales, accompagnées d'un syndrôme
hémorragique cutanéo-muqueux et parfois viscéral
(cérébral).


Les thrombopénies chroniques ou asymptomatiques
peuvent être prise en charge en ville.


Devant une thrombopénie isolée, il faut rechercher
une prise de médicament, une vaccination récente,
une maladie virale (rubéole, parvovirus B19, VIH...),
ou une maladie immunologique type
Lupus erythémateux disséminé.



CRITERES D'HOSPITALISATION:
signes hémorragiques buccaux, rétiniens au FO,
thrombopénie sévère (inférieure à 10 000 par mm3),
le contexte(comorbidité,prise d'anticoagulants,
d'antiagrégants plaquettaires,fièvre).




CONDUITE A TENIR DEVANT UNE THROMBOPENIE

1-VERIFIER l

a réalité de la thrombopénie (frottis, tube citraté).


2-ELIMINER LES URGENCES VITALES
Le Syndrôme de Moschowitz, SHU ou purpura fulminans
Une CIVD
Signes de bulles hémorragiques buccales ou rétinienne
au FO et/ou nombre de plaquettes inférieur à
10 000/30 000 /mm3


Le syndrôme de Moschowitz: fiève, signes neurologiques, insuffisance rénale, anémie hémolytique...

3- RECHERCHER UN CONTEXTE
de thrompbopénie chronique:
éthylisme, hypersplenisme, hémopathies, chimiothérapies,
infections virales, paludisme, toxiques....


ETIOLOGIES:

THROMBOPENIES CENTRALES:

Envahissement tumoral:
Hémopathies malignes (leucoses,lymphomes...),
cancers avec infiltrations médullaires.


Insuffisance médullaire:
Toxiques (benzène...), iatrogénie, chimiothérapie,
radiothérapie,infection (VIH,Parvovirus B19), aplasie médullaire,
carence en vitamine B12, carence en folate,
causes génétiques (Fanconi),
Myélofibrose, myélodysplasies, Hémoglobinurie Paroxystique Nocturne.



THROMBOPENIES PERIPHERIQUES

CIVD: par infections (purpura fulminans),
paranéoplasiques (leucémie aigue promyèlocytaire),
toxiques (morçure de serpents)...


Syndrôme de Moschowitz
ou Purpura thrombopénique thrombotique,
Par SHU (syndrome hémolytique et urémique),
à cauuse de valves mécaniques (syndrôme de heydes),
à cause de vascularites...


Isolée sans atteinte des autres lignées sanguines:
Purpura Thrombopénique Immunologique,
Purpura Post-transfusionnel,
Purpura auto-immun Transplacentaire,
Purpura Néonatal auto-immun,
Thrombopénies médicamenteuses allergiques...


Syndrôme de Kasabach

Hypersplénisme et transfusions ou remplissage massif.





EXAMEN COMPLEMENTAIRE

MYELOGRAMME:
différencie la thrombopénie centrale de la périphérique.



TRAITEMENT:

En cas de thrombopénie isolée: corticoïdes,
Immunoglobulines polyvalentes intraveineuses,
abstension thérapeutique..., Splénectomie.

Danazol ou Dapsone en 2eme intention.


L'objectif est un taux supérieur à 30 000 par mm3.

Pour le Purpura Thrombopénique Immun chronique réfractaire,
le rituximab semble prometteur
comme les facteurs de croissance plaquettaire
(AMG531-Eltrombag).




Partager cet article

Published by docteurmailler - dans hématologie
commenter cet article

commentaires

chaib 22/11/2014

Quelle est la quantité de plasma concentré qu'on peut faire passer pour un taux de plaquettes a 50 000?

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog