DROGUE: L'héroïne.

Publié le par docteurmailler

L'HEROINE


L'héroïne est un opiacé puissant obtenu par synthèse de la morphine extraite du pavot.


Elle se présente sous forme d'une poudre ou de granulés à écraser. Elle peut être injectée par voie veineuse, fumée ou sniffée.


EFFETS

Appaisement rapide, euphorie et sensation d'extase

Puis sensation de somnolence avec parfois nausées, vertiges et ralentissement du rythme cardiaque.


L'héroïne agit ponctuellement comme un anxyolitique (puissant) et un antidépresseur.


Quand l'usage se répéte, la tolérance au produit s'installe et le plaisir des premières consommations diminue, il faut alors augmenter la quantité et la fréquence des prises.


La dépendance est rapide.


La vie quotidienne se partage entre soulagement euphorique dès la prise d'héroïne et états de manques avec anxièté, agitation, recherche du produit, anorexie, insomnies.


Les risques de marginalisations sociales sont grands.


L'overdose provoque une dépression respiratoire souvent mortelle. Elle survient par surdosage mais aussi avec des doses relativement faibles au cours d'une reprise du toxique après une période d'abstinence.


l'injection veineuse comporte en elle même des risques: abcès, VIH, hépatites B, C...


PRISE EN CHARGE


L'objectif est l'arret .


Il faut prendre en compte les aspects médicaux, psychologiques et sociaux.


On peut proposer une cure de sevrage, en milieu hospitalier ou à domicile avec une supervision des symptômes physiques et psychologiques liés au sevrage.

On pourra proposer pour certains un séjour en post-cure.


On peut également s'orienter vers un programme de substitution (subutex, méthadone) établi sur plusieurs mois.

Publié dans divers

Commenter cet article