CONTACT AVEC UNE MEDUSE : QUE FAIRE?

Publié le par docteur mailler

CONTACT AVEC UNE MEDUSE , QUE FAIRE?

 

 

Nous parlerons ici surtout de physalia physalis, galères portugaises ou Blue bottle, invertébrés marins venimeux de la famille de cnidaires, hôtes des eaux tropicales mais que l'on retrouve sur le littoral aquitain depuis 2008.

 

physalia_physalis-mb-02.jpg

 

Un sac gonflé d'air ou flotteur de couleur bleue violette ou rosée leur permet de naviguer au gré des vents et des courants.

Sous le flotteur, se trouvent de nombreux polypes, formant jusqu'à 30m de filaments munis de cellules urticantes (cnidocystes) équipées de milliers de harpons microscopiques pours injecter le venin et paralyser les proies...

 

Les tentacules restent venimeux longtemps après la mort de la méduse et même détachés du flotteur!

 

Le contact avec la peau entraine une lésion cutanée locale avec une douleur vive et des signes généraux dans 15% des cas ( angoisse, malaise, perte de connaissance,vomissement,dyspnée, douleur thoracique,crampe,céphalées,choc anaphylactiqe,collapsus).

 

Le risque de surinfection local n'est pas à négliger.

 

Les lésions cutanées peuvent disparaitre en quelques semaines ou laisser des cicatrices pigmentées persistantes.

 

 

CONSEILS

 

Sortir de l'eau

Appliquer de la mousse à raser sur la surface piquer ou du sable sec

Enlever la mousse avec une carte bancaire en remontant vers le haut du membre

Rincer avec de l'eau de mer (pas de vinaigre) ou du chlorure de sodium Tiède

Appliquer du froid ou du chaud

 

Surveiller 30 Minutes

 

pas de pommade !pas de gel ! pas de crème!

 

 

Attention les gants chirurgicaux ne protègent pas des harpons microscopiques qui les traversent!

Publié dans dermatologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :