LA DIVERTICULITE

Publié le par docteur mailler

 



À partir de l’âge de 40 ans, il n’est pas rare de voir se former des diverticules, c’est-à-dire de petites « poches », à différents endroits du gros intestin. On appelle cela diverticulose. La diverticulose est un phénomène courant dans les pays occidentaux, elle se rencontre chez environ 50 % des gens de plus de 60 ans

On peut retrouver des diverticules sur tout le tube digestif, incluant l’oesophage, l’estomac et l’intestin grêle.

La diverticulite est la conséquence d’une inflammation et/ou d'une infection des diverticules engendrant une vive douleur.

Facteurs favorisants

Un style de vie sédentaire, sans activité physique, et un régime comprenant trop peu de fibres alimentaires sont souvent en cause.

Complications

La diverticulite peut dégénérer en péritonite si la paroi du diverticule cède et entraîne une infection du péritoine. Une péritonite exige une intervention médicale d’urgence.

La diverticulite peut aussi entraîner la formation d’abcès, des saignements, une occlusion du côlon ou de l’intestin grêle, ou même, plus rarement, la formation d’une fistule, c’est-à-dire un conduit anormal entre le côlon et différents organes de la cavité abdominale tels la vessie, l’intestin grêle, l’utérus ou le vagin.

Symptômes de la diverticulite

Symptômes courants

  • Généralement la douleur est assez intense et soudaine, au bas de l’abdomen, du côté gauche. Parfois la douleur est d’intensité moyenne, variable et augmente progressivement sur plusieurs jours.

  • Sensibilité de l’abdomen

  • Fièvre supérieure à 38°

  • Nausée

  • Constipation ou diarrhée

Symptômes moins fréquents

  • Vomissement

  • Ballonnement

  • Sang s’écoulant du rectum

  • Besoin fréquent d’uriner

  • Douleur ou difficulté à uriner

  • Sensibilité à l’abdomen en portant une ceinture ou en se penchant vers l’avant

diverticulite.jpg

Examen complémentaire

Un Scanner Abdominal en nurgence éliminera une complication et confirmera le diagnostic.

TRAITEMENT

Diverticulite simple

Régime sans résidu

Médicaments. Des antibiotiques sont souvent nécessaires pour contrôler l’infection.On utilise: l'Augmentin ou Ciprofloxacine + Métronidazol



Penser à réaliser une coloscopie après une première crise de diverticulite (éliminer une cause tumorale).



Diverticulite Compliquée

Chirurgie

Résection. L’ablation de la partie atteinte du côlon est la procédure la plus souvent utilisée pour traiter une diverticulite grave. Elle peut se faire par coelioscopie, à l’aide d’une caméra et de trois ou quatre petites incisions qui évitent d’ouvrir l’abdomen, ou par une chirurgie ouverte traditionnelle.

Résection et colostomie. Si l’infection est trop étendue pour permettre de relier le rectum aux parties non atteintes du côlon, une colostomie peut devenir nécessaire. Le côlon est alors amené à la peau par une ouverture dans la paroi abdominale et un sac est apposé sur la peau pour recueillir les selles. La stomie peut être temporaire, le temps que l’inflammation disparaisse, ou permanente. Lorsque l’inflammation a disparu, une seconde opération permet de relier de nouveau le côlon au rectum



La chirurgie est indiquée également pour les diverticulites récidivantes.

Mesures préventives :

Un mode de vie actif et une alimentation comportant une bonne quantité de fibres alimentaires (légumineuses, céréales à grains entiers, fruits et légumes) font diminuer le risque de diverticulose et de diverticulite.

Augmenter graduellement l’apport en fibres alimentaires.

Réduire la consommation de produits céréaliers raffinés.

Boire suffisamment.

Manger moins de viande et de matières grasses.

Aller à la selle dès que le besoin s’en fait sentir.

 

Publié dans gastroentérologie

Commenter cet article