MAMMOGRAPHIE - dépistage du cancer du sein

Publié le par docteur mailler

 

50 000 nouveaux cas par an et 11 000 décès par an en France.

 

L'incidence augmente après 50 ans.

 

Lorsque la taille de la tumeur est inférieure à 1 cm sans envahissement ganglionnaire, les chances de survie à 5 ans sont supérieures à 90%.

 

Le dépistage organisé doit permettre 20 à 30% de mortalité par cancer du sein en moins, si 70% au moins des femmes participent au dépistage organisé.

 

art img2 175

 

En présence de symptômes: tuméfaction, rétraction cutanée ou mamelonnaire, inflammation, écoulement, adénopathie axillaire, il faut réaliser une mammographie de diagnostic.

 7yyqfdkj.jpg

En l'absence de symptômes, sans risque particulier, on propose une mammographie tous les 2 ans pour les femmes entre 50 et 74 ans.

 

Une surveillance particulière et rapprochée est demandée pour : les femmes ayant présenté une image anormale aux mammographies précédentes, les femmes traitées pour un cancer du sein ou surveillées en raison d'un traitement particulier, les femmes à risque ( existence d'une néoplasie lobulaire ou d'une hyperplasie atypique), les femmes chez qui on suspecte une forme familiale de cancer du sein (une consultation d'oncogénétique est conseillée également).

Publié dans gynécologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :