Méningo-encéphalite ou Méningite HERPETIQUE

Publié le par docteur mailler

 

La méningo-encéphalite herpétique est une inflammation aiguë du tissu cérébral et des méninges secondaire à une infection virale par le Herpès Simplex (HSV1 ou HSV 2).

 

La méningo-encéphalite herpétique est une urgence thérapeutique.

 

Il s'agit d'une encéphalite aiguë primitive, nécrosante, qui touche avec prédilection le lobe temporal ; au second plan, l'insula, le cortex cingulaire.

 

CLINIQUE

 

 maux de tête

+ /-  raideur de nuque (le syndrôme méningé est rarement franc)

 fièvre plus ou moins importante

 

Une atteinte encéphalique (méningo-encéphalite) sera suspectée en cas d'altération de la vigilance, de la conscience voire de modifications du comportement habituel.

 

 

PARACLINIQUE


Au moindre doute une ponction lombaire doit être pratiquée.
Elle montre :
- Une hyperalbuminorachie modérée ( inférieure à 1 g) .
- Une hyperlymphocytose
- Le liquide peut être légèrement hémorragique
- Le dosage du glucose est normal.
La PCR herpès, est positive.
Elle permet de mettre en évidence une réplication virale dans le liquide céphalo-rachidien.

Le Scanner cérébral permet d'objectiver des lésions temporales inflammatoires, oedémateuses ou nécrotiques.


L’IRM permet d'objectiver précocement des lésions intra-parenchymateuses

 

 

L’Electroencéphalogramme montre des anomalies souvent précoces à type d'ondes lentes périodiques toutes les 2 à 3 secondes ou des complexes triphasiques, temporales, non spécifiques mais, replacées dans le contexte clinique, elles sont très évocatrices.

 

 

EVOLUTION

 

En l'absence de traitement : 90 % de mortalité.

Si traitement antiviral: mortalité : 30 % des cas, séquelles : 30 % des cas, guérison sans séquelle : 40 % des cas.



TRAITEMENT


Devant toute méningo-encéphalite un traitement par Aciclovir doit être mis en œuvre au moindre doute, quitte à l'interrompre si la PCR est négative.


Ce traitement sera poursuivi pendant 10 à 21 jours selon l'évolution de la maladie et sera fonction de la précocité de la mise en œuvre de ce traitement.

Traitement antiépileptique

Traitement anti-oedémateux.


SEQUELLES POSSIBLES


séquelles neuropsychologiques
- Troubles de la mémoire
- Syndrôme frontal (troubles moteurs, psychiatriques, de l'équilibre, anarthrie, paralysie faciale) .
- Troubles de l'humeur ( irritabilité, hyperémotivité)
- parfois un comportement d'hypersexualité, et d'hyperoralité.

- Anosmie

- Epilepsie


Ces séquelles sont beaucoup moins fréquentes qu'auparavant depuis l'administration de l'Aciclovir, (surtout s'il est administré tôt).

Publié dans maladie infectieuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :