MYCOSE GENITALE : MYCOSE VULVAIRE et VAGINALE

Publié le par docteur mailler

ETIOLOGIE

- Contamination sexuelle

 - Modification de l'écosystème vaginal:

grossesse, diabète, contraceptif, carence en fer, relation oro-sexuelle

 - Prise d'antibiotiques

- Prise de corticoïdes ou d'immunosuppresseurs

 - Humidité vulvo-vaginale prolongée (piscine, bains de mer, pantalons serrés)

CLINIQUE

  Prurit

  Pertes malodorantes, sécrétions blanchâtres sous forme de grumeaux

Rougeur anormale de la vulve avec plus ou moins oedème

Fissures vulvaires

 

PARACLINIQUE

Prélèvement possible au laboratoire (Antifongiogramme)

 

TRAITEMENT

40 % des femmes feront des récidives.

Candida Glabrata est plus résistant et récurrent.

 

Exemple pour une vaginite aigue d'intensité modérée:

  Econazol LP 150 1 ovule le soir + creme pendant 7 jours si vulvite

sans oublier le conjoint

 

Favoriser le port des slips en coton

la mise en place d'ovules dès la prescription d'antibiotiques

l'utilisation d'un savon neutre ou alcalin

ne pas utiliser de préservatifs dans les jours suivant l'ovule

 

 La prescription d'un traitement de trois mois (voire 1 an ) est possible.

 

Exemple : Triflucan 150mg une fois par semaine pendant plusieurs semaines

ou Clotrimazole 400mg avant les règles....

Publié dans gynécologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :