PILULE DE 3ème GENERATION RISQUEE?

Publié le par docteur mailler

Le risque de thrombose veineuse (phlébite, embolie pulmonaire) est 2 fois plus élevé avec les pilules de 3ème génération (au désogestrel ou gestodène) ou contenant de la drospirénone, qu'avec une pilule contenant du lévonorgestrel.



Les pilules de deuxième génération doivent être donc privilégiées, comme: Minidril, Leeloo (moins dosée), Optilova (en continu) , adépal (biphasique), trinordiol (triphasique).

 

homepage_contraception.gif

Pour toutes les pilules, il existe un risque de thrombose artérielle (AVC, IDM), même si celui-ci est faible chez les femmes en âge de procréer en l'absence de facteur de risque.

Avant toute prescription de pilule, il faut identifier les facteurs de risques familiaux, personnels: antécédents, tabagisme, HTA, dyslipidémie...



A titre de comparaison, sur 10 000 femmes le risque de thrombose veineuse est de 1 pour les non utilisatrices de pilule, de 2 pour les utilisatrices de pilule de 2eme génération, de 4 chez les utilisatrices de pilule de 3 ème génération et ....de 6 chez les femmes enceintes!



Il n'y a donc pas lieu d'arrêter brutalement une pilule de troisième génération chez une femme l'utilisant sans problème depuis longtemps. Il faut juste envisager une autre pilule, ou un autre moyen de contraception au moment du renouvellement de la prescription.

Publié dans gynécologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :