PREVISCAN, SINTRON, ou XARELTO, PRADAXA, dans la fibrillation auriculaire?

Publié le par docteur mailler

PLACE DES ANTICOAGULANTS ORAUX ( ACO) DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE (FA) NON VALVULAIRE .

 

 

La FA est l'arythmie cardiaque la plus fréquente, elle concerne 2% de la population fraçaise.

 

75% des patients ont entre 75 et 85 ans, le risque d'accident thrombo-embolique , essentiellement l'AVC est multiplié par 5.

 

Les antivitamines K ( previscan, sintron...), constituent le traitement de référence chez les patients en FA présentant un haut risque thrombotique en particulier d'AVC.

 

Il n'y a pas d'avantage clinique démontré pour Pradaxa ou Xarelto par rapport au Préviscan dans la prévention des AVC et des embolies systémiques en cas de FA non valvulaire.

 

Il n'y a pas de raison de changer un traitement par Préviscan

si l'INR est stable sous Préviscan

en cas de dyspepsie, de gastrite, d'oesophagite, de RGO récurrent

d'insuffisance rénale sévère.

 

Les ACO ne doivent pas être utilisés chez les patients porteurs de prothèses valvulaires cardiaques.

 

Un relais par Pradaxa ou Xarelto peut être envisagé en cas de difficulté majeure à maintenir l'INR dans la zone thérapeutique cible entre 2 et 3 sous Préviscan.

 

Il est rappelé qu'il n'y a pas d'antidote en cas de surdosage des ACO, qu'il faut évaluer la fonction rénale, le poids du patient (attention aupatient de  moins de 50 Kg), évaluer le risque hémorragique, les associations de médicaments ( AINS...).

 

Le cout du traitement par Previscan, biologie comprise est 7 x moins cher que celui par Pradaxa ou Xarelto. ( 12 euro mensuel vs 75 euro )

 

 

 

résumé de la plaquette distribuée par la CPAM en juin 2013 apres avis de la HAS

 

 

Publié dans cardiologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :