THIOCOLCHICOSIDE, MIOREL, COLTRAMYL : MEDICAMENTS SOUS SURVEILLANCE

Publié le par docteur mailler

THIOCOLCHICOSIDE, MIOREL,  COLTRAMYL :  ATTENTION DANGER

C’est un médicament myorelaxant disponible en comprimé ou sous forme injectable en intra-musculaire.

 

Il existe avec ces médicaments  un risque potentiel de génotoxicité chez l’animal.

Il y aurait donc un risque chez l’homme de tératogénicité, d’embryotoxicité, d’avortement spontané, d’altération de la fertilité masculine, et de facteur de risque potentiel de cancer en cas d’exposition de longue durée.

 

1eb3e6d1b49bd052d21cd2cb19f25593.jpg

Ils doivent être uniquement utilisés dans le traitement d’appoint des contractures musculaires douloureuses en cas de pathologies rachidiennes aigues chez l’adultes à partir de 16 ans.

Ne jamais être utilisés pour des pathologies chroniques au long cours.

La durée du traitement est limitée à :

 -7 jours consécutifs par voie orale (maximum 8 mg 2 x par jour)

- 5 jours  consécutifs par voie injectable (IM) (maximum 4mg 2x par jour).

 

Le Thiocolchicoside est contre-indiqué pendant  la grossesse, l’allaitement, ou chez les femmes en âge de procréer sans contraception efficace.

Publié dans PHARMACOLOGIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :