Si le TABAC T'abat : Faut que T'arrêtes!!

Publié le par docteurmailler

Le tabac est une plante cultivée dans le monde entier. Les feuilles sont séchées puis mises à fermenter pour obtenir un goût spécifique.

Le tabac contient de la nicotine. La nicotine a un effet éveillant, anxiolytique et coupe-faim. Les produits du tabac contiennent des additifs, leurs combustions créent de nouveaux composants nocifs pour la santé (goudrons, monoxyde de carbone).

En 1560, le tabac arrive en France via un moine revenant du Brésil et via Jean Nicot, diplomate français en poste à Lisbonne. Taxé par Richelieu, le tabac devient une source de revenu d'Etat et Colbert instaure en 1674 le monopole des ventes. La cigarette arrive en France qu'en 1825.

66 000 personnes meurent de tabagisme en France chaque année . Un cancer sur trois est dû au tabac.

EFFETS CARDIOVASCULAIRES

Hypertension artérielle, détérioration des artères (artères du cerveau , des membres...), augmentation du pouls. Les infarctus du myocarde sont 2 x plus nombreux chez les fumeurs.

EFFETS RESPIRATOIRES

Bronchite chronique, cancer du poumon, des bronches, des voies ORL....

EFFETS DIGESTIFS

augmentation de l'acidité gastrique : ulcères, gastrites, cancer de l'oesophage....

EFFETS GENERAUX

Le tabac limite l'apport d'oxygéne au niveau du cerveau et des muscles, maux de têtes, vertiges et diminution de la résistance à l'effort sont fréquents.

Risques de cancer de la vessie, du pancréas...

La dépendance (sensation de manque, anxiété, irritation, tremblements, sueurs) au tabac est connue de tous.

TABAC ET GROSSESSE

Retard de croissance intra-utérine possible.

Risque de prématurité.

Risque de grossesse extra-utérine augmenté.

Risque de mort subite du nourrisson augmentée.

Troubles respiratoires chez le bébé (tabagisme passif)

COMMENT ARRETER?

Les risques liés au tabac sont réversibles, il faut arrêter.

Substitutions nicotiniques (patch, gommes à mâcher, pastilles, inhaleur..) avec un sevrage progressif pour réduire les effets de manque. L’usage des substituts multiplie par 2 les chances d’arrêt versus placebo.

Aide psychologique individuelle ou collective, rencontre avec d'anciens fumeurs, relaxation,....

La quantité de tabac consommée en France est en baisse parallèlement à l'augmentation du prix.

  Depuis le 1er février 2007, les substituts nicotiniques sont remboursés pour un montant maximum de 50 euro par an sur prescription du médecin traitant. Renseignez-vous auprès de vos CPAM et/ou Mutuelles.

Des rechutes à l’arrêt sont possibles, il faut trouver la bonne stratégie. Il existe également des centres spécialisés en tabacologie.

Le Bupropion et le varenicline peuvent être une autre alternative. Attention cependant aux contre-indications : troubles convulsifs ou antécédents convulsifs, anorexie ou boulimie, tumeur du système nerveux central, sevrage alcoolique ou de benzodiazépine, insuffisance hépatique et trouble bipolaire. Si au bout de 7 semaines, le patient n’est pas répondeur à la molécule, il ne sert à rien d’aller au delà…Une sensation de bouche sèche, des insomnies et des maux de têtes sont rapportés.

Un arrêt progressif (sous substituts) est possible. L’association patch-gommes à mâcher, par exemple est possible (attention aux doses de nicotine !), pour palier aux effets de manque si le patch est sous-dosé.

Le surdosage nicotinique entraîne des nausées, palpitations, sueurs, hypersalivation, douleurs abdominales…

Publié dans divers

Commenter cet article