CONDUITE A TENIR FACE A UNE BRULURE CHEZ L'ENFANT

Publié le par docteur mailler

 

 

 

 


En cas de suspicion de maltraitance, il faut imposer l'hospitalisation.


Les lésions périnéales, les lésions isolées symétriques, les lésions associées inexpliquées, un délai de consultation inhabituel, un enfant amené par un tiers, un scénario incohérent, un comportement anormal doit faire suspecter une maltraitance.



Les brûlures par liquide chaud sont les plus fréquentes.


Les brûlures par objet solide (fer à repasser) provoque des lésions peu étendues mais profondes et sur des zones fonctionnelles (mains).


Il faut l'horaire de la brûlure, son mécanisme, sa localisation, et sa profondeur.

Une brûlure de plus de 10% de la surface corporelle (ou 5% pour le 3ème degré) nécessite une hospitalisation.




CONDUITE A TENIR

 


Soustraire la victime au risque toxique éventuel (fumée)

Laisser en place les vêtements brûlés mais enlever les vêtements imprégnés de liquide brûlant ou caustique.


Refroidir à l'eau froide (15°) pendant 15 minutes pour les brûlures thermiques de moins de 20 % de la surface corporelle.

Ne pas le faire en cas de choc, au delà de 40 % de la surface corporelle, si la brûlure date de plus de 45 minutes.

Attention au risque d'hypothermie


Rincer les brûlures chimiques


Ne pas appliquer de topique (Crème, corps gras...)

 

Publié dans pédiatrie

Commenter cet article